Groupe Endress+Hauser

Médias

Événements

Votre carrière chez Endress+Hauser

Une assistance proche de vous

Online Shop

Entrez votre code personnel pour accéder au Shop en ligne et passez commande 24 h sur 24 / 7 jours sur 7. Vous pouvez aussi consulter vos tarifs et les délais de livraison ou demander un devis.

Online Shop

E-direct Shop

Economique et direct : un rapport performances - prix inégalé sur une sélection d'appareils Endress+Hauser livrés rapidement et commandés facilement

E-direct Shop

Système de traitement des eaux pluviales

Utilisation des zones humides pour l’élimination des micropolluants

Les activités de recherche, qui rentrent dans les attributions de l'école comme dans tous les établissements d'enseignement supérieur, sont vectrices d'une meilleure identification de l'école et porteuses d'évolutions pédagogiques avec le souci de thèmes proches des applications.
Les travaux de recherche et de développement menés par l'école s'inscrivent dans une politique d'accords de collaboration avec d'autres établissements d'enseignement et de recherche (dont principalement l'université de Strasbourg et le Cemagref), ainsi qu'avec des sociétés privées et des décideurs publics.

  • Station de mesure © Endress+Hauser France

Le principe du système de traitement

  • Arrivée des eaux pluviales (réseau séparatif) : celui-ci comporte une mesure de turbidité et de potentiel redox, cette dernière permettant de donner indirectement une indication sur la population bactérienne dans l’eau.

  • L’eau est collectée dans une mare de sédimentation. Afin de connaître le volume d’eau traitée, l’ENGEES a réalisé une modélisation numérique qui permet de déterminer le débit en fonction de la hauteur d’eau, mesurée à l’aide d’une sonde de pression.

  • L’eau pénètre dans le massif filtrant au moyen de tuyaux de différentes longueurs pour permettre une bonne répartition sur toute la surface. Elle s’écoule ensuite à travers le lit filtrant, où les bactéries présentes assurent le travail d’épuration.

  • Des drains positionnés en fond de massif filtrant, sur une couche d’argile imperméable mise en place lors des travaux, vont collecter l’eau ainsi épurée pour la renvoyer au milieu naturel, dans l’Ostwaldergraben.

  • L’École Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg est un établissement d’enseignement supérieur rattaché à l’université de Strasbourg. Elle a pour vocation de former des ingénieurs et des cadres dont les compétences s’exercent dans les domaines de l’eau, de la protection de l’environnement, de l’équipement rural et de l’aménagement du territoire.

    Plus d'infos
  • Noëlle Duclos - Doctorante
    Comment en êtes-vous venu à solliciter Endress+Hauser ?

    Noëlle Duclot

    Doctorante, ENGEES

  • Noëlle Duclos - Doctorante
    Comment s'est déroulée votre collaboration avec Endress+Hauser ?

    Noëlle Duclot

    Doctorante, ENGEES

  • Martin Fischer - Technicien supérieur
    De l'étude à la réalisation, est-ce que la solution proposée par Endress+Hauser correspond à vos attentes ?

    Martin Fischer

    Technicien supérieur, ENGEES

SINBIO est un bureau d'études indépendant en génie écologique, dans les domaines de la restauration et l'entretien des milieux aquatiques, dans l'assainissement et traitement des eaux usées et de la gestion des eaux pluviales. Ayant son siège à Muttersholtz en Alsace, la société regroupe aujourd’hui une trentaine de collaborateurs et cinq agences et intervient sur l'ensemble du territoire français, et parfois au delà.

Traitement des eaux pluviales

La CUS souhaitait traiter les eaux pluviales des quartiers jouxtant l'Ostwaldergraben, un cours d'eau situé en périphérie de Strasbourg et réhabiliter par la même occasion un terrain vague limitrophe de la rivière. Le projet prévoit de restaurer le cours d'eau sur une longueur de plus de 600m ainsi que son lit, pour lui redonner sa fonction de corridor écologique et permettre la réimplantation de la flore et de la faune, en particulier le crapaud vert. L'épuration des eaux pluviales sera assurée par des systèmes de traitement composés d’une mare de sédimentation et d'un massif filtrant planté de roseaux capable d'éliminer les micropolluants.

Le projet, porté par la Communauté Urbaine de Strasbourg, à travers ses services «Environnement et Écologie Urbaine» et «Assainissement», a été élaboré conjointement par l'ENGEES, et par le bureau d'études SINBIO. L'étude a démarré en 2010 et les travaux sur site en 2012. Le suivi scientifique de l'efficacité des dispositifs de gestion des eaux pluviales mis en place a été confié à l'ENGEES. La première collecte d’échantillons a eu lieu le 26 avril 2013 et devra se poursuivre pendant plusieurs années. L'objectif est d’étudier la capacité des zones humides à éliminer les micropolluants des eaux pluviales.

Trois zones humides artificielles implantées

Ce sont au total trois zones humides artificielles qui ont été implantées entre la commune de Strasbourg et celle d’Ostwald : chacune d’entre elles collecte les eaux pluviales d'un bassin versant d'une sperficie de 2 ha environ. Les travaux ont été financés par la CUS, avec une subvention de l'Agence de l'Eau Rhin Meuse.

Ce sont deux personnes de l'ENGEES qui assurent aujourd'hui le suivi métrologique : Mme Duclos, doctorante et M. Fischer, technicien supérieur. Tous deux nous accueillent sur le site.

Contact

Endress+Hauser SAS
3 rue du Rhin BP 150 68331 Huningue Cedex France
Tél.: 0 825 888 001
Fax: 0 825 888 009
Envoyer e-mail www.fr.endress.com

Rubriques associées

Outils en ligne