Try searching by key words, order- or product code or serial number e.g. “CM442” or “Technical information”
Enter at least 2 characters to start the search.

Que faut-il savoir sur les API dans l’automatisation des procédés ?

Ne vous inquiétez pas si vous n'avez jamais entendu parler des API (interfaces de programmation d'applications).

Il s'agit d'un sujet populaire dans le domaine IT, mais assez nouveau pour l'OT. Toutefois, les API deviennent essentielles aux systèmes IIoT et offrent de nombreuses possibilités d'automatisation. Pendant longtemps, l’OT (technologie opérationnelle) et l’IT (technologie de l’information) étaient considérées comme deux mondes différents. L’automatisation et l’informatique se côtoyaient très peu même si pour certaines des applications les équipes avaient besoin de collaborer.

     

Par exemple, dans un réseau avec des solutions Client/Serveur de gestion des actifs (PAM), le service informatique aidait généralement pendant la mise en œuvre. Ils s’assuraient que le pare-feu ne causerait pas de problèmes et fournissaient des serveurs pour installer la solution. 

Plus récemment sont apparus des appareils avec des bus de terrain tels que PROFINET et EtherNet/IP et qui ont besoin de câbles Ethernet plutôt que de paires de fils torsadés. Par ailleurs, les passerelles permettant d’intégrer des appareils WirelessHART, HART ou même PROFIBUS au niveau informatique utilisent des réseaux Ethernet. Ces passerelles transmettent les informations de terrain dans un protocole Ethernet standard, tel que EtherNet/IP ou OPC UA. 

Le concept d’Internet industriel des objets (IIoT) a apporté de nouvelles façons de penser les services dans l’automatisation. Suivant la structure Namur Open Architecture (NOA), les informations proviennent de la pyramide d’automatisation traditionnelle. Vous pouvez l’utiliser avec de nombreux services pour ajouter de la valeur aux données collectées sur le terrain.

Mais que se passe-t-il si vous souhaitez intégrer ces données Cloud dans une autre application ? Ou si vous voulez créer votre propre service à l’aide de ces données ? C’est à ce stade qu’interviennent les API.

Qu’est-ce qu’une API ?

API signifie interface de programmation d’applications, mais qu’est-ce que cela signifie-t-il exactement ? C’est une sorte d’interface informatique qui traite les multiples demandes des utilisateurs pour créer, supprimer et fournir des informations. Une API peut être personnalisée pour fournir diverses fonctionnalités aux utilisateurs, en fonction de la personne qui la développe.

Imaginez que vous avez besoin d’une nouvelle paire de chaussures. Dans le magasin, vous voyez des rangés et des rangées de modèles de la marque que vous voulez, mais vous voulez une couleur particulière et bien sûr, vous en avez besoin dans la bonne taille. Lorsque vous demandez de l’aide à un vendeur, cette personne va vérifier le stock du magasin et ramène une paire de chaussures dans la couleur et la taille que vous avez demandée.

Par analogie, avec une API, vous êtes l’utilisateur, à la recherche d’informations spécifiques à partir des options disponibles. Le vendeur est le messager, recueillant vos demandes et apportant les réponses. Et le stock est l’API qui traite les demandes et fournit les résultats.

Un autre exemple plus proche : les sites qui vous aident à trouver un vol. Sur le site, vous remplissez le formulaire avec des données telles que vos dates de départ et d’arrivée, les aéroports que vous souhaitez utiliser, les sièges que vous préférez, etc. Lorsque vous appuyez sur Envoyer, le site Web contacte plusieurs API travaillant pour diverses sociétés. Ces API reviennent avec toutes vos options en fonction de vos besoins. Certains sites vous permettent même de réserver le vol, d’utiliser des codes promo, etc.

Les API sont déjà très imbriquées dans nos activités en ligne ; de nombreux services les utilisent depuis des années. Mais comme elles fonctionnent en coulisses, nous profitons de leur mise en œuvre sans le savoir.

Comment fonctionne une API pour l’automatisation des procédés ?

Les API offrent d’énormes possibilités d’ajouter de la valeur à vos applications. Un exemple est le service Netilion Connect d’Endress+Hauser, avec son API REST/JSON sécurisée mais facile à utiliser.

Le système Netilion Connect implique généralement un Edge Device, un cloud et une API. Toutes les données collectées sur le terrain à l’aide d’un Edge Device sont disponibles pour les utilisateurs dans un environnement sécurisé. Vous pouvez utiliser ces données de différentes manières avec des possibilités illimitées.

Vous pouvez même créer une application qui collecte des données du cloud à l’aide de l’API. Pour, par exemple, utiliser votre smartwatch pour vous informer de l’état de santé de votre instrumentation ou pousser les valeurs process dans une application d’analyse des performances. Ces types d’applications sont possibles à l’aide de l’API. Il n'y a pas de limite lorsqu'il s'agit de savoir où et comment utiliser les API, et l'automatisation ne fait pas exception.

Contactez-nous pour en savoir plus !

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires. Seuls les formulaires dûment complétés par des personnes physiques, agissant pour le compte d'une société exerçant ses activités dans les régions couvertes par Endress+Hauser France pourront être pris en compte.

Vos données personnelles nous servent principalement à la personnalisation et seront conservées aussi longtemps que nécessaire à l’exécution des obligations contractuelles et légales d’Endress+Hauser. Elles ne seront en aucune manière communiquées à des tiers.

Conformément à la Loi Informatique et Libertés et au Règlement Général sur la Protection des Données vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant le Délégué à la Protection des Données à l’adresse suivante : Endress+Hauser SAS, 3 rue du Rhin, 68330 Huningue, France. Nous vous informons que nous utilisons un logiciel nous permettant de compter le nombre de clics sur chaque lien inclus dans nos communications numériques.

Que faut-il savoir sur les API dans l’automatisation des procédés ? ©Endress+Hauser